La souveraineté, enjeu central de la révolution numérique.

A l’occasion de sa contribution au Forum International sur la Cybersécurité, Pierre Bellanger, auteur de l’ouvrage « La souveraineté numérique » (éditions Stock, 2014), a accepté de répondre aux questions du Portail sur les enjeux de la révolution numérique contemporaine.

Connu pour être le PDG de Skyrock, vous vous êtes illustrés récemment par la rédaction d’un ouvrage sur « la souveraineté numérique » : quelles sont les raisons de la rédaction de cet ouvrage ?

Pierre Bellanger : J’ai voulu faire partager une prise de conscience et une grille de lecture de la réalité de ce que nous appelons la révolution numérique. Dans les faits, nous perdons la maîtrise de notre destin sur les réseaux informatiques et par conséquent y laissons notre République, notre liberté, notre vie privée, notre propriété intellectuelle et notre économie. C’est la question de la souveraineté numérique. Les réseaux sont un espace au même titre que la terre, la mer, l’air et l’espace. Pourquoi ne pas y appliquer nos lois et donc l’expression démocratique de notre volonté commune ? J’ai écrit ce livre pour que cette question devienne centrale. Car le réseau ne s’ajoute pas au monde que nous connaissons, il le remplace. En effet, le réseau est le premier vecteur productivité et de croissance de valeur, c’est notre chance. Pourquoi ne pas vivre cette dynamique exceptionnelle avec notre droit et en étant notre propre centre de gravité économique ?

Le numérique se déploie peu à peu dans l’ensemble des secteurs économiques : quelles sont les principales conséquences de cette transformation numérique?

Pierre Bellanger :  Le réseau concentre, multiplie et transfert la valeur. La puissance informatique transforme le réel en informations. Ces informations permettent de réduire les gaspillages. Leur valeur est par conséquent considérable. Un tiers de l’essence consommée est brûlée pour chercher une place où se garer. La coordination de l’information de la place disponible et du véhicule à placer vaut un tiers de notre facture pétrolière automobile. Qui dispose de ces informations remplace ceux qui n’en disposent pas et recueille l’essentiel de la valeur issue de cette efficacité nouvelle. C’est toute notre économie qui est ainsi transformée. Bien entendu, si cela a lieu, c’est que cette efficacité est bienvenue et souhaitée. Ce n’est pas la question. La question est la suivante : la valeur transférée est-elle réinjectée partiellement dans notre écosystème économique pour accompagner le changement et le développement ou bien s’échappe-t-elle nous en laissant les coûts sans les bénéfices ?

Est-il possible de réguler les rapports de force entre les grandes entreprises du numérique et le reste de l’économie ?

Pierre Bellanger :  Le même droit, la même fiscalité, les mêmes normes. C’est la base. Ensuite sur ce terrain équitable, nous avons a développer les outils pour que nos industries et nos services soient garantis de leur indépendance. L’usage de systèmes d’exploitation, de logiciels et de services qui ne répondent pas de nos règles est dangereux. Il faut donc rétablir une République numérique, seul support viable de toutes nos entreprises. Une des premières étapes est de créer un système d’exploitation souverain, le SESO, qui présent dans toutes les intelligences connectées et en se mettant lui-même en réseau soit le support du droit, des libertés et de notre prospérité.

Le gouvernement prépare actuellement une loi sur le numérique : quels sont les impératifs pour renforcer l’écosystème numérique français ?

Pierre Bellanger : Il faut arrêter l’hémorragie de données. Nous sommes en salle d’urgence sur ce sujet. Le meilleur moyen d’arrêter ce siphonage est de comprendre que les données au XXI ième siècle ne sont plus solitaires, c’est-à-dire ne renseignant, à la manière du fiche cartonnée, que sur un seul individu. Les données sont aujourd’hui solidaires. Par leur nature, elles sont désormais liées entre elles : comme un carnet d’adresses, un rendez-vous, un courrier électronique. Enfin, par les algorithmes de corrélation, les données des uns servent à prédire les comportements des autres et de surcroît permettent d’utiliser de simples échanges sur des réseaux sociaux pour définir des probabilités de remboursement de prêts ou l’état de santé d’une personne. La reconnaissance de cette nouvelle dimension des données : formant un réseau indivis leur donne un statut de bien commun à gérer comme tel et donc suspend le pillage. Cette reconnaissance donc est une révolution qui change la donne. Dans un monde ou tout devient réseau maintenir les données isolées devenait une fiction dangereuse.

En quoi les métiers de l’intelligence économique peuvent venir servir les intérêts des entreprises numériques françaises ?

Pierre Bellanger : Ce qui est important, c’est que les directions des entreprises prennent conscience des enjeux numériques et d’autre part apprennent à manier les outils conceptuels et pratiques pour les prises de décision dans ces domaines. C’est pour cela qu’une nouvelle école supérieure d’Internet a été créée : le Centre des Études du Cyberespace, le CHEcy. J’invite les cadres dirigeants à y venir. Le CHEcy est une des initiatives fortes de rétablissement de notre efficacité sur les réseaux et donc de notre souveraineté numérique.

Propos recueillis par Hugo Lambert

Skred, la comète de Skyrock, s’envole avec la RGPD

Qui ?
Pierre Bellanger, Pdg de Skyrock, et créateur du réseau social Skred.

Quoi ?
Le point sur cette messagerie qui protège la vie privée et décolle mondialement.

Comment ?  Pourquoi cette messagerie ?

C’est le même état d’esprit qui m’anime depuis les radios libres : la liberté d’expression comme moyen d’émancipation. Au XXème siècle, la liberté d’expression c’était se faire entendre de tous, faire du bruit. Au XXIème, la liberté d’expression, c’est choisir qui entend, c’est le secret.

Bien sûr, nous avons la liberté de nous exprimer, mais c’est une fausse liberté. Car, si l’on ne sait pas qui écoute, finalement on ne sait pas ce que l’on dit. Le théoricien de la communication Paul Watzlawick écrit : « Je comprends ce que j’ai dit quand on me répond ». C’est le destinataire du message qui en forme le sens. Et, donc, si je ne sais pas à qui je parle, on peut interpréter et me faire dire n’importe quoi. Il y aussi cette dangereuse idée que transparence et honnêteté seraient synonymes. « Je n’ai rien à cacher » entend-on. Même aux Nazis ?
Continuer la lecture de « Skred, la comète de Skyrock, s’envole avec la RGPD »

ALERTE ENLÈVEMENT : COMMENT FONCTIONNE LE DISPOSITIF ?

ALERTE ENLÈVEMENT : COMMENT FONCTIONNE LE DISPOSITIF ?

Le dispositif Alerte Enlèvement a été mis en place en 2006.[THOMAS COEX / AFP]

Le dispositif « alerte enlèvement » est régulièrement déclenché. Il a déja permis d’éviter nombre de drames. Comment fonctionne-t-il ?
QUAND A ÉTÉ CRÉE LE DISPOSITIF ?

L’alerte enlèvement a été crée en France en 2006 par le gouvernement de Dominique de Villepin, sur une idée de Pierre Bellanger, alors dirigeant de la radio Skyrock. L’idée de Pierre Bellanger s’inspirait du plan « Amber Alert » crée au Texas en 1996 puis étendu à l’ensemble des Etats-Unis. Continuer la lecture de « ALERTE ENLÈVEMENT : COMMENT FONCTIONNE LE DISPOSITIF ? »

Souveraineté numérique : « Nous faisons chacun partie de la solution », estime Pierre Bellanger

Pierre Bellanger, fondateur et président-directeur général de Skyrock, est aussi une figure de la souveraineté numérique en France, un concept qu’il a contribué à faire émerger dans son livre éponyme, en 2014.

Pour OVH, Pierre Bellanger actualise son constat et esquisse des solutions autour de l’idée que le réseau formé par les données des individus doive former un « bien commun souverain ». Interview par Hugo Bonnaffé pour OVH Blog Vous faisiez dans votre livre de 2014 le constat suivant : certes, les réseaux peuvent nous apporter plus de liberté et de meilleurs services, mais ils nous menacent aussi d’une dépossession de souveraineté. Quel regard portez-vous aujourd’hui sur ce constat ? Continuer la lecture de « Souveraineté numérique : « Nous faisons chacun partie de la solution », estime Pierre Bellanger »

GASPARD KOENIG : La grande bataille des données a commencé

LA CHRONIQUE DE GASPARD KOENIG. La question de la jouissance et de l’utilisation de nos données personnelles devient un débat central de nos sociétés avec en toile de fond le procès instruit aux Gafa. De quoi relancer un affrontement idéologique que l’on avait un peu vite enterré.

Il est fascinant de voir à quel point le débats sur les données voit s’affronter les différents courants de la philosophie politique. – Shutterstock

Les Gafa sont sous le feu des critiques. A Davos,  George Soros a condamné le monopole de fait qu’exercent Facebook et Google. L’accaparement des données personnelles par un petit nombre d’acteurs menace les principes mêmes de la société ouverte en ôtant peu à peu aux citoyens leur autonomie cognitive. En cliquant tous les jours sur des « conditions d’utilisation » illisibles et non négociables (selon une étude de Carnegie Mellon University, un Américain moyen en signe près de 1.500 par an, ce qui correspondrait à 76 jours de lecture), nous nous dépossédons d’une partie non négligeable de notre personnalité. Agrégées, exploitées et souvent revendues en échange d’une gratuité illusoire,  nos data nourrissent des circuits économiques pour qu i nous sommes à la fois matière première, produit et consommateur.
Continuer la lecture de « GASPARD KOENIG : La grande bataille des données a commencé »

Comment gagner une guerre perdue ? Pierre Bellanger, PDG de SKYROCK

Pierre Bellanger est le PDG de Skyrock. Quelqu’un a priori de très loin des préoccupations de La Vigie. Détrompez vous : il a publié il y a trois ans un livre saisissant, “La souveraineté numérique“. Il y  montrait à quel point l’avènement des résogiciels aliénait totalement notre richesse actuelle et future, celle de la maîtrise de la donnée. A l’époque décrié, il a depuis conquis les esprits car peu à peu, après les différentes affaires de perte de contrôle national de nos champions économiques, on s’est peu à peu aperçu qu’il était prophète. Pour vous en rendre compte, voici le texte de sa dernière conférence, prononcée au Ministère des Armées 21 décembre 2017  (nous remercions l’OGTDA ainsi que M. Bellanger de nous autoriser à le publier). Où l’on s’aperçoit que les choses ne se sont pas vraiment améliorées. Et que c’est absolument stratégique de se réveiller. Bonne lecture. JDOK

Nous ne reconnaissons pas les choses d’après ce qu’elles peuvent être en soi, mais seulement telles qu’elles apparaissent. Voilà ce qu’enseignait le philosophe grec Démocrite, il y a 2 500 ans. Nous connaissons le monde objectif par la médiation de nos sens dont la compréhension par notre mental établit une représentation. Schopenhauer, poursuivant cette thèse, réduisit notre connaissance du monde à la seule façon qu’à notre esprit d’en élaborer une reproduction : le monde est ma représentation, écrivait‐il. Et la conjugaison collective de ces représentations individuelles, nous l’appelons la réalité. Mais, entre le réel et notre médiation biologique, formatrice de notre représentation, vient désormais s’intercaler une médiation technologique nouvelle : le réseau numérique. Notre présent passe par l’écran. Notre quotidien n’est plus envisageable sans un terminal mobile à portée de main. La part d’information provenant de cette intermédiation électronique est croissante. Les machines nous donnent les réponses. Cette interface informatique est une nouvelle peau entre le monde et nous, un technoderme, par lequel l’essentiel transite. Parallèlement, le réseau est le nouveau système nerveux : il innerve la ville, le pays, la planète. De notre battement cardiaque au trafic aérien, il capte, collecte, traite et intègre les données.
Continuer la lecture de « Comment gagner une guerre perdue ? Pierre Bellanger, PDG de SKYROCK »

Libération : Pierre Bellanger «La radio est la présence au présent.»

Radio : «Il est rare de rencontrer des auditeurs éclectiques»

Par Jérôme Lefilliâtre — 20 avril 2017 à 19:46

Photo Audoin Desforges

Le sociologue Hervé Glevarec montre dans une étude que le média sonore suscite un attachement quasi intime et construit l’identité des utilisateurs.

Continuer la lecture de « Libération : Pierre Bellanger «La radio est la présence au présent.» »

L’Obs : Pierre Bellanger : « Gare au tsunami numérique »

Pierre Bellanger, patron de Skyrock (Julien Falsimagne)

Dans « la Souveraineté numérique », le fondateur et patron de Skyrock s’inquiète des ravages du numérique.

TéléObs. – Dans « la Souveraineté numérique » (Stock), vous écrivez : « Internet siphonne nos emplois, nos données, nos vies privées, notre propriété intellectuelle, notre prospérité, notre fiscalité, notre souveraineté ». Des positions surprenantes alors qu’on vous dépeint souvent comme un « libéral-libertaire » ?

Pierre Bellanger. – Un seul mot compte, c’est celui de liberté. Ce livre s’inscrit dans le prolongement de tout ce que j’ai fait depuis 30 ans : promouvoir la liberté. Seulement, cette liberté s’incarne aujourd’hui dans la reconquête de la souveraineté numérique, comme, jadis, elle pouvait s’incarner dans la chute d’un monopole avec les radios libres ou bien dans la liberté d’expression des internautes avec les blogs sous identité libre que nous avons lancés avec Skyrock. Ma ligne de conduite n’a donc pas varié. Mais soyons pragmatiques. Lorsque le pays est poussiéreux, refermé sur ses rentes, une sorte de club oligopolistique où il faut défoncer la porte pour pouvoir y entrer, utilisons toute la puissance d’internet pour ouvrir les portes. Maintenant, lorsque l’internet évolue en de nouveaux monopoles et met en cause les libertés pour lesquelles il y a eu tant de sacrifices et de combats, nous avons besoin de l’Etat et de sa souveraineté pour retrouver nos droits. Continuer la lecture de « L’Obs : Pierre Bellanger : « Gare au tsunami numérique » »

Télé-Loisir : Qu’est-ce que le dispositif Alerte-enlèvement ?

Initié en février 2006 par le Ministère de la Justice, le dispositif Alerte-Enlèvement a été déclenché ce mercredi 29 mars pour la 20è fois. Voici son historique.

Depuis ce mercredi 29 mars, le plan Alerte-Enlèvement a été déclenché pour la vingtième fois par le Ministère de la Justice après le kidnapping du petit Vicente par son père, un prisonnier en fuite. Aussitôt, journaux, radios, sites internet, agences de presse, réseaux autoroutiers, transports ferroviaires etc se sont emparés de l’alerte pour la relayer le mieux possible. Et favoriser les retrouvailles de l’enfant.

Continuer la lecture de « Télé-Loisir : Qu’est-ce que le dispositif Alerte-enlèvement ? »

Alerte enlèvement : d’où vient ce dispositif et comment fonctionne-t-il ?

ZOOM – Appliqué pour la 20e fois après l’enlèvement du petit Vicente, mercredi 29 mars, le dispositif « Alerte enlèvement » n’a jusque-là connu que des succès. Mais d’où vient cette mesure et qui s’en trouve à l’origine ?

Continuer la lecture de « Alerte enlèvement : d’où vient ce dispositif et comment fonctionne-t-il ? »

Force majeure : engloutie par le digital ?

Force majeure ! La clause de force majeure, voilà donc une clause dont on ne sait plus très bien si elle relève de la clause de style ou de la clause essentielle à un contrat. Il faut dire que le terme juridique de force majeure résonne plus qu’il ne parle. Il invite les négociateurs de contrats, au voyage et  vient chatouiller l’imagination des plus rigoureux de nos juristes suintant leurs codes et lois. Car ce terme, croyez-le ou pas, semble en quelque sorte… habité. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer à son évocation,  l’imperceptible raidissement de l’épaule penchée sur l’ordinateur, le tressautement de la plume du Mont Blanc glissant sur le papier ou encore le léger frisson qui court de la nuque à l’échine des négociateurs, comme passerait un fugitif mauvais songe … 
Continuer la lecture de « Force majeure : engloutie par le digital ? »

Adweknow : Entretien avec Pierre Bellanger, Président et Fondateur de Skyrock

Pierre Bellanger

Skyrock Abidjan est depuis ce matin disponible en Côte d’Ivoire exclusivement sur mobile et intégrée à l’application Skyrock disponible sur android et Apple.

A l’occasion de ce lancement, Pierre Bellanger, Président et fondateur du Groupe Skyrock a répondu a nos questions et nous dévoile sa stratégie pour partir à la conquête du continent africain. Continuer la lecture de « Adweknow : Entretien avec Pierre Bellanger, Président et Fondateur de Skyrock »

Skyrock Abidjan sera lancée ce 20 mars 2017

Le groupe Skyrock lancera sa première station africaine à Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire, le 20 mars, à l’occasion de la Journée de la langue française sur les médias audiovisuels.
Skyrock Abidjan est une radio exclusivement sur mobile intégrée à l’application Skyrock disponible sur Android et Apple. Elle rejoint les sept autres « mobiradios » déja présente sur l’application Skyrock, en plus du flux principal proposé en FM. Continuer la lecture de « Skyrock Abidjan sera lancée ce 20 mars 2017 »

La Tribune : Pour redynamiser notre économie, nous devons conquérir notre souveraineté numérique

Quel est le rapport entre notre économie moribonde, notre Souveraineté Numérique, et les investissements massifs des USA dans l’armée et la conquête spatiale dans les années 40, 50 et 60 ? Aucun lien direct, en apparence…
(Crédits : DR)
Par Gaël Duval, entrepreneur

Prenons un jeune geek des années 70, le dénommé Steve Wozniak, qui a co-fondé le géant Apple[1]. Son père, Européen émigré aux USA, travaillait alors pour Lockheed au développement de missiles, comme beaucoup des parents des amis geeks de Steve. C’est cette bande de joyeux drilles[2] qui a lancé l’industrie de l’informatique personnelle: la concentration d’ingénieurs de haut vol dans cette partie du monde était un terreau fertile au développement technologique. C’est dans cette région que sont nés la plupart des géants privés du numérique. Continuer la lecture de « La Tribune : Pour redynamiser notre économie, nous devons conquérir notre souveraineté numérique »