La messagerie est un terrain de conquête de notre souveraineté – Pierre Bellanger

Le PDG de Skyrock, Pierre Bellanger, a répondu aux questions de l’émission «L’Invité des Echos.» Interview réalisée par Fabienne Schmitt.

Fondée en 1986, que représente Skyrock aujourd’hui ? « Skyrock est la première radio urbaine mondiale, la première radio des moins de 35 ans urbains », explique Pierre Bellanger. « Une radio urbaine, cela veut dire deux choses : un format musical avec les musiques urbaines qui sont aujourd’hui les préférées des moins de 40 ans – le rap, le R&B ; et les urbains, les habitants de Paris et des villes de plus de 100.000 habitants. » Lors de l’émission, Pierre Bellanger revient également sur les autres activités développées en parallèle de la station de radio. « A chaque fois qu’il y a eu une grande vague technologique, Skyrock était là. Nous étions là sur la téléphonie surtaxée, sur le minitel, sur le Web… Aujourd’hui, nous sommes là sur mobile. » Dernière innovation en date : le lancement d’une application de messagerie « chiffrée » et « sécurisée ». Baptisée « Skred » (« discret » en verlan), elle vise à positionner l’entreprise sur ce marché en plein essor, avec une différence : aucun e-mail n’est demandé lors de l’inscription, ni numéro de téléphone. « La souveraineté numérique est difficile à défendre dans un contexte où les services, les plates-formes, les appareils, les dispositifs sont sous souveraineté étrangère », regrette Pierre Bellanger. « La messagerie est un territoire fondamental. Aujourd’hui, tous nos échanges passent par la messagerie. Le fait d’avoir une messagerie qui soit souveraine, c’est-à-dire sous souveraineté française, européenne, était capitale. » Disponible depuis le mois d’octobre, « nous l’avons lancé en français et en anglais simultanément, la version anglaise étant la version principale. Nous sommes à plus de 80.000 téléchargements, avec 500 à 2.000 téléchargements par jour. Cela va très vite », détaille Pierre Bellanger. « Le modèle économique repose sur la gratuité de l’application pour le grand public, et une version professionnelle de Skred » payante, explique Pierre Bellanger. Une « grande banque » serait déjà cliente.

Source :  Les Echos

Comment gagner une guerre perdue ? Pierre Bellanger, PDG de SKYROCK

Pierre Bellanger est le PDG de Skyrock. Quelqu’un a priori de très loin des préoccupations de La Vigie. Détrompez vous : il a publié il y a trois ans un livre saisissant, “La souveraineté numérique“. Il y  montrait à quel point l’avènement des résogiciels aliénait totalement notre richesse actuelle et future, celle de la maîtrise de la donnée. A l’époque décrié, il a depuis conquis les esprits car peu à peu, après les différentes affaires de perte de contrôle national de nos champions économiques, on s’est peu à peu aperçu qu’il était prophète. Pour vous en rendre compte, voici le texte de sa dernière conférence, prononcée au Ministère des Armées 21 décembre 2017  (nous remercions l’OGTDA ainsi que M. Bellanger de nous autoriser à le publier). Où l’on s’aperçoit que les choses ne se sont pas vraiment améliorées. Et que c’est absolument stratégique de se réveiller. Bonne lecture. JDOK

Nous ne reconnaissons pas les choses d’après ce qu’elles peuvent être en soi, mais seulement telles qu’elles apparaissent. Voilà ce qu’enseignait le philosophe grec Démocrite, il y a 2 500 ans. Nous connaissons le monde objectif par la médiation de nos sens dont la compréhension par notre mental établit une représentation. Schopenhauer, poursuivant cette thèse, réduisit notre connaissance du monde à la seule façon qu’à notre esprit d’en élaborer une reproduction : le monde est ma représentation, écrivait‐il. Et la conjugaison collective de ces représentations individuelles, nous l’appelons la réalité. Mais, entre le réel et notre médiation biologique, formatrice de notre représentation, vient désormais s’intercaler une médiation technologique nouvelle : le réseau numérique. Notre présent passe par l’écran. Notre quotidien n’est plus envisageable sans un terminal mobile à portée de main. La part d’information provenant de cette intermédiation électronique est croissante. Les machines nous donnent les réponses. Cette interface informatique est une nouvelle peau entre le monde et nous, un technoderme, par lequel l’essentiel transite. Parallèlement, le réseau est le nouveau système nerveux : il innerve la ville, le pays, la planète. De notre battement cardiaque au trafic aérien, il capte, collecte, traite et intègre les données.
Continuer la lecture de « Comment gagner une guerre perdue ? Pierre Bellanger, PDG de SKYROCK »